Identifiez-vous
Identification nécessaire pour se conformer à la Loi Informatique
et Libertés concernant la protection des données personnelles.
Le mot de passe à saisir est consultable à ce même endroit si vous visualisez ce site depuis les services internes de l'établissement Météo-France.


Le mot de passe à saisir est commun à l'ensemble des adhérents du SNM-CGT.


Identifiant personnel réservé aux adhérents.


mot de passe oublié ?

Accueil > Communiqués > A la météo > INFORMATIONS SUR LE GT REQUALIFICATION TSM EN ITM DU 22/11/2018

INFORMATIONS SUR LE GT REQUALIFICATION TSM EN ITM DU 22/11/2018

dimanche 25 novembre 2018

Pour cette deuxième réunion du GT requalification, la DG (DSR/D et DRH/D) a fait des propositions de requalifications de postes correspondant à 423 ETP (Équivalent Temps Plein) d’ici 2022. Cette liste doit être votée au CTEP du 20/12/2018 et est donc provisoire.

RAPPEL  : ce sont les postes qui sont requalifiés, et pas les agents. Les agents devront passer l’examen IT PRO ou être proposés via une liste d’aptitude pour devenir ITM.

Voici les postes TSM proposés à la requalification par la direction  :

  • tous les postes PREVI (AERO, marine, météo conseil, nivologie, SPC, feu de forêt, cyclone, grand compte) en métropole et en outremer
  • les postes d’ingénieurs commerciaux, de chef de produit marketing et la création de 3 postes à Météo-France Sport (correspondant à des mises à disposition dans les services actuellement)
  • les enseignants chercheurs à l’ENM
  • des postes de chercheurs (16 ETP au CNRM)
  • des administrateurs système et de concepteurs développeurs (22 ETP à la DSI)
  • 9 postes à la DSM (des chargés d’étude, des postes de coordination et 1 assistant de maîtrise d’ouvrage)
  • 9 postes à la DCSC ( 3 postes coordination clim amont, 3 postes (AVH, DEC, POC) et 3 postes outre mer)
  • 8 postes de chargés d’étude et de développement à la DSO

Tous les postes concernés auront des fiches de poste transformées si le poste existe déjà, ou créées si le poste est nouveau (Météo Conseil par exemple).

La direction a fait son choix, avec plus de postes que prévus initialement, mais qui laisse de côtés bon nombre d’emplois (pupitreurs, maintenance, ...). La CGT demande de la transparence dans ces choix auprès des agents.
La direction doit maintenant présenter ses propositions aux tutelles ministérielles.

Voici les projections d’effectifs pour 2022, les chiffres n’étant pas encore définitifs (ces chiffres tiennent compte des départs en retraite non remplacés et des requalifications de postes) :

ETP ITM ETP TSE ETP TSI
2018 787 1139 225
2022 1150 341 237

C’est une réduction drastique des postes de TSE, et à l’inverse les TSI ne bénéficient quasiment pas de ce plan de requalification.

Face à ce constat, la CGT rappelle sa revendication de transformer le corps des TSM en catégorie A, pour éviter un corps appauvri, sans perspective du coté TSE, et pour que les TSI puisse bénéficier de cette requalification.

Passage de TSM en ITM

En plus du concours interne et de l’examen IT PRO, il y aura une liste d’aptitude sur laquelle pourront figurer les CT ayant 8 ans d’ancienneté dans leur grade (sur proposition des chefs de service).
Pour l’examen professionnel, la direction prévoit de réduire à 8 ans l’ancienneté requise dans le corps des TSM pour pouvoir se présenter.

Plan de requalification  : pendant 5 ans (2020 à 2024), la direction veut appliquer un surplus de recrutement qui porterait à une cinquantaine d’agent par an le nombre de TSM promus en ITM. Cela concernerait environ160 agents entre 2020 et 2024, auquel se rajouteraient environ120 agents via la promotion interne habituelle. Soit environ 280 pour 423 places … des techniciens continueront donc à travailler sur des postes IT.

Ces promotions se feraient pour 2/3 maxi via l’examen professionnel et 1/3 mini via la liste d’aptitude.

Affectation  :

Les postes devraient être ouverts en CAP. Les promus via la liste d’aptitude auraient priorité sur leur poste si ils sont sur des postes requalifiés et si ils veulent y rester. Les promus via l’IT PRO choisiraient parmi les postes restant vacants.


Changement statutaire

Ces modifications entraînent un changement statutaire du corps des ITM.

En plus de la création d’une liste d’aptitude, il s’agit d’introduire une clause de sauvegarde pour garantir un minimum de promotion interne quelque soit le nombre de recrutement annuel.

La direction propose également un changement sur le concours spécial. Elle souhaite le remplacer par un concours sur titres organisé par spécialités (informatique, science de l’atmosphère) pour des Master 2. Les lauréats à ce concours ne recevraient pas de formation à l’école et seraient directement affectés en tant que stagiaire. Ils seraient obligés de rester dans un métier de leur spécialité pendant 5 ans avant de pouvoir postuler sur tous les postes ITM. 

Une réflexion va être menée en parallèle sur le recrutement d’ingénieurs des systèmes d’information et de communication (ISIC : corps interministériel relevant du ministère de l’intérieur).

Autres modifications statutaires : report de scolarité ENM possible en cas de maladie, et pour les femmes enceintes ; dispense de scolarité pour les ingénieurs diplôme civils de l’ENM ; application du règlement des études de l’ENM durant les 3 ans de formation (2 années en tant qu’élèves + 1 année en tant que stagiaires).

Sur tous ces sujets, le débat n’est pas terminé. Il se poursuivra le 20 décembre 2018 lors du CTEP de Météo-France, et avec les tutelles.

mars 2019 :

Rien pour ce mois

février 2019 | avril 2019

SPIP| identification | Espace rédacteur | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site  RSS 2.0




Chargement en cours, veuillez patienter.



SNM-CGT