Identifiez-vous
Identification nécessaire pour se conformer à la Loi Informatique
et Libertés concernant la protection des données personnelles.
Le mot de passe à saisir est consultable à ce même endroit si vous visualisez ce site depuis les services internes de l'établissement Météo-France.


Le mot de passe à saisir est commun à l'ensemble des adhérents du SNM-CGT.


Identifiant personnel réservé aux adhérents.


mot de passe oublié ?

Accueil > Fiches pratiques > Calculer son alcoolémie

Calculer son alcoolémie

vendredi 28 mai 2004

Le SNM/CGT participe à un groupe de prévention de l’alcoolisme dans le cadre du CCHS. Vous trouverez ci-après quelques éléments d’information pour en savoir plus.

Pour évaluer votre alcoolémie

une formule simple : 0,5 g/l = 2 verres en moyenne.

Il faut savoir qu’il y a autant d’alcool pur dans un verre de vin, un bock de bière ou un verre de whisky (ou anisette, gin) : 10 g d’alcool pur par verre ce qui correspond, pour un individu de corpulence moyenne (70 à 75 kilos) à 0,2 g/l.

ATTENTION ! en particulier pour l’apéritif, les quantités consommées chez soi sont souvent deux à trois fois celles des débits de boisson.

Une grande quantité de boisson faiblement alcoolisée a d’aussi graves conséquences qu’une faible quantité de boisson fortement alcoolisée.

Formule (F) = (10 x nombre de verres) / (P x C)

P = poids en kg

C = coefficient de 0,70 pour un homme et de 0,60 pour une femme

Au volant,

- Si F > à 0,5 et < à 0,8 vous êtes en situation de contravention

- Si F > à 0,8 vous êtes en situation de délit.

Exemple : un homme de 75 kg ayant bu 4 verres a un taux d’alcoolémie de 40 / (75 x 0,7) = 0,76 : il est très proche d’être en situation de délit s’il conduit !

Facteurs de variation de l’alcoolémie

L’alcoolémie varie

- en fonction du temps : elle augmente au fur et à mesure de l’absorption intestinale puis diminue lentement à la suite de la dégradation de l’alcool par le foie (0,10 g/l à 0,15 g/l de sang par heure),

- selon que l’alcool est consommé à jeun ou au cours d’un repas,

- en fonction de la quantité ingérée mais aussi de degré alcoolique de la boisson.

Selon les individus une même dose n’a pas le même effet sur chacun,

- le poids : l’alcoolémie est d’autant plus élevée que le poids l’est moins,

- le sexe : la femme est plus sensible que l’homme,

- l’état général : fatigue, maladie.

septembre 2019 :

Rien pour ce mois

août 2019 | octobre 2019

SPIP| identification | Espace rédacteur | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site  RSS 2.0




Chargement en cours, veuillez patienter.



SNM-CGT