Identifiez-vous
Identification nécessaire pour se conformer à la Loi Informatique
et Libertés concernant la protection des données personnelles.
Le mot de passe à saisir est consultable à ce même endroit si vous visualisez ce site depuis les services internes de l'établissement Météo-France.


Le mot de passe à saisir est commun à l'ensemble des adhérents du SNM-CGT.


Identifiant personnel réservé aux adhérents.


mot de passe oublié ?

Accueil > Communiqués > Restructurations en cours à Météo-France

Restructurations en cours à Météo-France

Revendications du SNM/CGT

mercredi 4 octobre 2017

Depuis la fin de la première vague de fermetures de CDM en 2016, les méthodes de la direction générale de Météo-France pour fermer des centres ou restructurer des services ont changé. Ces restructurations sont devenues opaques, pernicieuses, gérées au cas par cas, et souvent, elles ne sont pas reconnues comme telles. Pire, la direction générale joue sur les mots entre restructuration et réorganisation afin de réduire les droits auxquels pourraient accéder les collègues.

Le SNM/CGT demande à la direction générale de Météo-France de reconnaître en tant que telles les restructurations en cours et à venir au sein de l’établissement. Doivent être considérées comme des restructurations : les restructurations territoriales, les restructurations en terme d’organisation des temps de travail ainsi que les restructurations organisationnelles (mutualisations, travail à distance et en réseau, modifications importantes des tâches…).

Le SNM/CGT revendique l’ouverture d’un ensemble de droits pour chaque agent concerné par une restructuration. L’ouverture de ces droits doit permettre :

  • d’une part une égalité de traitement entre les agents
  • d’autre part une liberté de choix, sans contraintes, pour tous les agents concernés : liberté de choix de son lieu de travail, de son avenir professionnel...

Cet ensemble de droits concerne notamment :

  • l’accès à la formation professionnelle, y compris l’accès aux formations longues
  • l’accès à une requalification au sein de Météo-France
  • le maintien du niveau de rémunération et de son évolution, y compris si l’agent souhaite quitter Météo-France
  • des indemnités en cas de déménagement, y compris si l’agent préfère demander une mutation géographique
  • le doublement des points et le respect des clauses 16.1, 16.2, et 16.3 du règlement de mutation
  • la possibilité de travailler soit à distance dans un centre météo, soit en télétravail hors des locaux de Météo-France
  • un accompagnement pour la famille
  • un accompagnement médico-social

Le SNM/CGT demande à ce que la direction générale de Météo-France mette en place les moyens nécessaires pour que chaque agent soit pleinement informé de ses droits.
Pour cet ensemble de droits, nous demandons à nous appuyer à minima sur les textes de la précédente réorganisation de Météo-France et sur les textes concernant d’autres services restructurés dans la Fonction Publique.

Par ailleurs, le SNM/CGT demande que soit publiée au plus vite la carte des implantations des services de Météo-France à l’échéance 2027 et des effectifs cibles, ainsi que la trajectoire prévue pour les atteindre.
Enfin, les restructurations en cours à Météo-France, visent bien souvent à gérer une pénurie et non à améliorer le service rendu. Nous demandons donc la tenue d’États Généraux de la météorologie et du climat permettant de définir les missions de Météo-France et les moyens nécessaires pour les remplir.

Toutes nos revendications dans le cadre du COP 2017/2021 sont disponibles à l’adresse suivante :
https://www.cgt-meteo.org/IMG/pdf/revendications_snm-cgt_suite_signature_cop2017-2021-amd.pdf

juin 2018 :

Rien pour ce mois

mai 2018 | juillet 2018

SPIP| identification | Espace rédacteur | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site  RSS 2.0




Chargement en cours, veuillez patienter.



SNM-CGT